En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que Mon Bio Jardin utilise des cookies pour comptabiliser le nombre de visites et afficher des liens personnalisés (en savoir plus).
Mon Bio Jardin - étiquettes confitures

L\'astronomie, une science à la portée de tous

L'astronomie, une science à la portée de tous

De prime abord, le mot "astronomie" fait sérieux, scientifique et compliqué. Sans parler du mot astrophysique...

Ce que la plupart des gens ignorent, c'est que nos yeux, ou une simple paire de jumelle, suffisent pour contempler les merveilles du ciel.

Que peut-on voir à l'oeil nu ? La Lune bien sûr !

La Lune est notre satellite naturel ! Elle est située à 384 000 km de la Terre et mesure 3474 km de diamètre. Cela signifie que, bras tendu, l'extrémité de notre pouce suffit à la masquer. Etonnant non ? Elle a l'air si grande et si lumineuse dans le ciel.

La Lune

La Lune vue de la Terre - photo : Luc Viatour

 

La Lune tourne autour de la Terre, qui elle-même tourne autour du Soleil. Ce manège incessant fait que, jour après jours nous ne voyons pas la Lune de la même manière. Voici l'explication :

 

Phases de la Lune
Phases de la Lune, en fonction de sa position par rapport au Soleil et à la Terre (illustration : Orion 8)

 

Chaque phase de la Lune porte un nom : nouvelle lune (1), premier croissant (2), premier quartier (3 - on peut dessiner un P), lune gibbeuse croissante (4), pleine lune (5), lune gibbeuse décroissante (6), dernier quartier (7 - on peut dessiner un D), dernier croissant (8)... et le cycle recommence !

 

Lors de la Pleine Lune, les cratères et les mers sont faciles à voir.
Les cratères apparaissent comme des ronds blancs ; ce sont en fait les traces (gros "trous") laissées par la chûte de grosses météorites.
Les mers, quant à elle, ne sont pas remplies d'eau... Ce sont en fait de gigantesques coulées de laves, désormais solidifiées et refroidies.

Voici une carte avec les noms des différents cratères et des mers de la Lune, visibles à l'oeil nu.

Carte de la Lune - noms des cratères et des mers
Carte de la Lune, avec le nom des cratères et des mers visibles à l'oeil nu ou avec des jumelles.
(photo : Yves / textes : Eric Gaba) La Lune est vue à l'envers, comme dans un instrument d'astronomie.

 

Viennent ensuite les constellations...

Si vous regardez attentivement le ciel au cours d'une belle nuit noire (loin des villes), vous constaterez que toutes les étoiles ne brillent pas de la même façon : certaines brillent plus que les autres, d'autres semblent un peu rouge, ou bleu...

Les anciens peuples (Grecs, Egyptiens, Chinois...) les contemplaient eux aussi et avaient repérés quelques formes "géométriques", assimilables à des objets ou des personnes. On parle ainsi des constellations de la Grande Ourse (plus connue sous le nom de "casserole"), d'Orion, de Pégase, de l'Aigle, de la Lyre, ...

 

Constellation d'Orion
La constellation d'Orion, "le grand chasseur", dessinée par Johannes Hevelius en 1690.
Les ronds symbolisent les étoiles, en fonction de leur éclat.

 

12 constellations sont particulièrement connues ; ce sont celles associées aux signes astrologiques.

Dans l'ordre (liens vers Wikipédia) : le Bélier, le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons, qui achèvent le cycle. Ces constellations sont "spéciales" car elles se situent sur la trajectoire du Soleil, vue depuis la Terre. Les anciens peuples leur ont donc attribué des pouvoirs...

 

Plus petit, mais tout de même visible : les planètes

Le système solaire compte 8 planètes, dans l'ordre :

Mercure - Vénus - Terre - Mars - Jupiter - Saturne - Uranus - Neptune - (Pluton)

 

Entre parenthèses, à la fin, j'ai mis Pluton. Cette "mini-planète", située très loin du Soleil, a récemment été enlevée de la liste officielle des planètes. Dommage... car elle permettait de se souvenir de l'ordre des planètes, en partant du Soleil, grâce à une phrase mnémotechnique. La première lettre de chaque mot correspond à la première lettre de la planète correspondante :

"Mon Vieux Théatre Me Joue Souvent Une Nouvelle Pièce"
Mercure - Vénus - Terre - Mars - Jupiter - Saturne - Uranus - Neptune - Pluton

 

Voici une illustration des 8 planètes du Système Solaire (les tailles respectives des 8 planètes et du Soleil sont respectées, mais pas les distances) :

Les planètes du système solaire
Les planètes du système solaire (source : NASA)

 

La nuit, sur la voute céleste, les planètes se distinguent des étoiles car elles ne scintillent pas. Leur point lumineux est "mat". Comme les planètes et la Terre tournent sans cesse autour du Soleil, la position des planètes dans le ciel évolue de jour en jour. Chaque nuit, seules certaines planètes sont visibles.

 

5 planètes peuvent être observées à l'oeil nu :

  • Jupiter, la plus facile à voir ; ses 4 petits satellites sont visibles avec des jumelles !
  • Vénus, très lumineuse, toujours à l'horizon. A l'Est juste avant le lever du Soleil, ou le soir à l'Ouest.
  • Saturne, petit point jaune pâle
  • Mars, qui apparait comme un minuscule point rouge
  • Mercure, parfois visible au lever ou au coucher du Soleil (rare)

Pour voir les autres, il faut posséder une lunette ou un petit télescope.

 

Quand j'étais petite, mon grand-père m'avait offert une petite lunette astronomique, de 50mm de diamètre, comme on en trouve maintenant à moins de 50 € dans les supermarchés ! Avec elle, j'ai pu voir les cratères de la Lune, Jupiter (et sa tâche rouge), Vénus et surtout Saturne !

Bien sûr, on ne voit qu'une toute petite "bille" jaune pâle entourée d'anneaux, bien loin des images de Hubble et de la Nasa, mais c'est époustouflant quand même !

 

Saturne vue dans une petite lunette de 50 mm
Simulation de Saturne vue dans une petite lunette de 50 mm

 

Bouquet final : la station spatiale internationale (ISS) !

La Station Spatiale Internationale orbite autour de la Terre à seulement 400 km d'altitude. Son orbite étant très basse, et sa vitesse très élevée, elle fait le tour de la Terre en seulement 1h30 !

Régulièrement, elle est approvisionnée en nourriture et en matériel par la navette spatiale américaine et des cargos Soyouz. C'est également l'occasion de renouveller l'équipage humain : 6 personnes séjournent en permanence dans le vaisseau, et restent en moyenne 6 mois. Tous les 3 mois, la moitié de l'équipage rentre sur Terre et cède sa place à 3 nouveaux astronautes.

 

Pour être indépendante en énergie, la station possède d'immenses panneaux solaires, grands comme un terrain de foot. Ce sont ces panneaux qui reflètent la lumière du Soleil et nous permettent de voir la Station Spatiale Internationale, tôt le matin ou bien à la tombée de la nuit. Lorsque les rayons "rasants" du Soleil se reflètent dans les panneaux solaires et atteignent la Terre, on peut alors voir un point lumineux se déplacer dans le ciel : c'est l'ISS ! Le point lumineux disparait lorsque la station passe dans l'ombre de la Terre et que ses panneaux ne reflètent plus le Soleil.

Plusieurs sites internet permettent de savoir à quelle heure exactement la station passera au dessus de votre tête. En voici trois :

 

Voici le genre d'infos fournies par ces sites : la première colonne donne le jour de passage, tandis que les colonnes Starts / Max / Ends, indiquent respectivement la direction et l'heure précise à laquelle la station va apparaître, passer au plus haut puis disparaître.

Enfin, la colonne "Mag" indique la magnitude de l'ISS, à chaque passage, c'est à dire l'éclat maximum qu'elle va atteindre. Plus le chiffre est négatif, plus la station sera lumineuse ! Par exemple, l'ISS sera très belle le 14 avril à 6h11 (mag = -2,7), un peu moins lumineuse le 15 avril à 6h38 (mag = -1,4).

Passages de l'ISS

Passages de l'ISS. En bas à gauche, l'ISS telle que l'on peut la voir depuis l'espace.
En bas à droite : l'ISS frôle parfois la Lune. Mais ce n'est qu'une illusion : elle passe entre la Terre
et la Lune, à seulement 400 km de nous, mais reste à près de 380 000 km de la Lune !
Avec de très bonnes jumelles, ou un télescope, il est alors possible de distinguer ses panneaux solaires.

 

Bref, vous l'aurez compris, pratiquer l'astronomie ne demande pas beaucoup de moyens pour débuter. J'encourage tous les enfants (et les parents) à se mettre à l'astronomie.



Je vous invite à laisser un commentaire pour partager votre avis, votre expérience ou poser vos questions sur le sujet.

Vous trouverez quelques bonnes adresses dans la colonne ci-contre : semences potagères bio, matériel de jardinage, serres... Je ne recommande que des entrerprises et des associations que j'apprécie, que j'ai testé et qui m'ont apporté toute satisfaction.




Suivez Mon Bio Jardin sur Facebook


Mon Bio Jardin - le livre


 







↑ haut de page

 

Tous vos commentaires

Mathilde - le 11/09/2011 à 22:09

La lune changeante, avec ses phases de 7 jours, (et le soleil, fixe, à phases de 12 ans) détermine de façon importante le développement de la vie sur terre, et gère nos destins: astrologie occidentale, mais aussi biorythmes, qui nous réservent tous les 7 ans des "claques" célestes. Geispe en parle sur son blog très beau "Monotarcie".

Nadia - mon-bio-jardin.com - le 17/09/2011 à 22:48

Merci pour le lien vers le très beau blog de Geispe. Je ne connaissais pas !

ulysse - le 06/10/2011 à 13:11

Le p'tit " zoiseau " sur sa brindille à droite ... Il est gênant pour la lecture des pages , le mettre de l'autre côté devrait facilité cette lecture . Bonne continuation .

one direction - le 14/03/2013 à 11:08

mettre les explications de mer de la tranquillité et sérénité sinon cela ma bien aider mon expose

Nadia - mon-bio-jardin.com - le 14/04/2013 à 12:51

Bonjour one direction. Je suis ravie de t'avoir aidé pour ton exposé. Je prépare actuellement un nouveau site sur l'astronomie, pour guider les gens qui veulent découvrir l'astronomie. Je ne manquerai pas d'ajouter plus de détails sur le Lune.

giordano herve 0620216327 - le 25/06/2013 à 17:35

ça ne me plait pas de donner une note, j'ai mis un 5 pour faire du lèche botte.
c'est rare de trouver quelqu'un passionné de jardin et d'astronomie... c'est un peu comme l'eau et l'huile, ça ne se mélange pas vraiment! pour ma part, j'habite près de l'observatoire de Nice, et une personne m'a demandé d'y faire un séminaire sur les plantes locales! j'ai dit oui! aussi si vous vous intéressez à la formation du système solaire tapez 'modèle de Nice' ou 'grand treck' sur votre moteur de recherche!! actuellement un interferomètre, projet matisse, est en construction pour aller à l'observatoire du Chili afin de découvrir de plus petites exoplanètes, peut-etre une nouvelle Terre? en attendant prenons soin de la notre, et essayons de mieux la comprendre, merci pour les conseils sur le millet, j'aime bien aussi l'archéologie, les gaulois, gros consommateurs de millet, les sumériens sans doute les premiers semeurs... bref tout semble de près ou de loin lié à l'agriculture, sinon à la culture.

giordano hervé - le 26/06/2013 à 08:59

je n'ai pas d'adresse électronique, je viens de relire votre ébauche de site sur l'astronomie, car en apparence vous projeter de faire quelque chose de bien plus ambitieux (message du 14/04). je corrige une erreur de mon message d'hier,il ne faut pas lire modèle du grand 'treck' mais 'tack', mais en tapant modèle de Nice, si vous ne le connaissez pas encore, attendez-vous à recevoir beaucoup de réponses sur les questions que vous aviez auparavant: formation de la lune, grand bombardement tardif (cratères et mers), origine de l'eau terrestre, rotation rétrograde de neptune (je crois...), bref pas mal de choses en apparence non-associées, dont une simulation informatique (non capilotractée) a pu quasiment simplement tout expliquer. Aussi si vous avez des questions sur l'astronomie et/ou si vous manquez de contact avec des gens dont c'est la profession et la passion, n'hésitez pas, car je crois qu'une des missions des astrophysiciens locaux, c'est aussi la vulgarisation de leur profession car depuis l'an dernier ils donnent des conférences dans notre petite médiathèque. C'est un plaisir de les connaitre,ils sont tous autant passionnés que doués. Leur génie est d'observer les questions sous un angle global (formation du système solaire) et pas local (formation d'une planète). Pour comprendre quelque chose, il ne faut rien négliger, même si dans 20 ans le modèle de Nice sera sans doute (et je l'espère) dépassé. Notre univers est en perpétuelle transformation, une science qui ne change pas est une science morte! tout comme une langue qui ne crée pas de mots nouveaux... ah j'oubliais la note 5, à défaut de pouvoir mettre 6/5...

Virginia - le 24/07/2015 à 23:49

Was totally stuck until I read this, now back up and ruginnn.

Marcus - le 26/07/2015 à 03:57

Great thnigink! That really breaks the mold!

Rona - le 28/07/2015 à 14:33

Boom shalakaka boom boom, problem solved.

Adrian - le 28/07/2015 à 21:35

The accident of finding this post has brtnhieged my day http://ostkqbelfp.com [url=http://kvqjajldpan.com]kvqjajldpan[/url] [link=http://cdrkymwpv.com]cdrkymwpv[/link]


Le webmaster se réserve le droit de supprimer ou modifier certains messages qui ne seraient pas en accord avec le contenu du site (publicités, insultes...). Votre email ne sera pas publié sur le site.
Merci d'éviter le langage SMS.

Veuillez au moins saisir un nom et votre message.

Votre nom ou pseudo :
E-mail (facultatif) :
Site web (facultatif) :
Notez cette page :


Pour éviter que le site soit pollué par des spams, merci de répondre à la question suivante :




↑ revenir en haut de page




Serres et chassis

Serres Tonneau


Où trouver des vêtements bio ?

Mon Côté Bio

Outils de jardin

Ducoterre

Où trouver des semences bio ?

Kokopelli


5 articles au hasard

L'écureuil Le Traquet Motteux Le Pois de Senteur Le Moineau domestique Les Primevères



mangeoires
nichoirs
abris de jardin
motoculteurs
mini potager
abri pour hérisson
hotel à insectes
guides oiseaux
horloge oiseaux
moulin à farine
moulin à café
pot à choucroute
moule à pain





 

Qui suis-je ?

Comme vous vous en doutez, j'aime jardiner, observer la Nature et les étoiles. J'ai créé ce site en 2008 pour partager mes passions. Le site compte désormais plus d'un million de pages vues par an (oui oui, million !). Merci à tous pour cette belle aventure, assez inattendue !
Nadia



retour
haut de page